AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  Interview D'espairsRay à Pratteln le 18 novembre 2006 au Z7 par NipponProject

Aller en bas 
AuteurMessage
GaGa D'espairsRay FST
Admin
avatar

Messages : 654
Date d'inscription : 03/12/2010

MessageSujet:  Interview D'espairsRay à Pratteln le 18 novembre 2006 au Z7 par NipponProject   Sam 4 Déc - 2:50

Quand le groupe D'espairsRay est venu en Suisse pour leur concert à Pratteln, nous avons eu la chance d'interviewer Hizumi (chant) et Tsukasa (batterie). Nous les avons rencontrés à 16h00 avant leur concert.
Les coulisses du Z7 étaient vraiment plein de monde mais en même temps il nous a donné un sentiment de confort et ainsi toute notre pression avait presque disparue dès que notre entrevue a commencé. Sûrement car les deux gars étaient vraiment gentils et ils se sont donnés à cœur joie pour comprendre et répondre à nos questions.



Citation :
Nippon Project: Nous voudrions vous souhaiter la bienvenue en Suisse et vous remercier de prendre le temps de répondre à nos questions.

Hizumi & Tsukasa: Merci à vous.


Nippon Project: Ainsi, il y a environ deux ans, vous voyagiez pour la première fois à l'étranger. Est-ce que les différences entres les fans d’ici et ceux du Japon vous ont surpris ?
Est-ce que vous étiez préparés à cette ambiance ou vous avez également éprouvé une sorte de choc des cultures ?

H: C'était la première fois que nous venions en Europe et que nous sommes allés outre-mer. Nous connaissions seulement le Japon, ainsi ce fut une nouvelle expérience pour nous. Jouer de notre musique dans de nouveaux endroits nous a changé ainsi que notre manière de penser ; ce qui est une expérience très précieuse pour nous.


Nippon Project: Comment était-ce pour vous de jouer au festival allemand Wacken Open Air? Y a t-il des autres festivals en Europe que vous connaissez et auxquels vous voudriez participer ?

H: C'était la première fois que nous avons joué dans un festival outdoor avec un si grand public. Mais tout est venu très naturellement. Nous ne nous sommes pas sentis gênés ; nous avons pris beaucoup de plaisir à jouer. Nous connaissons le ‘Rock am Ring’ et "Rock im Park" Et avons l’espoir bien sûr de pouvoir y participer un jour. Et il y a aussi "The Family Values", mais c'est en Amérique.


Nippon Project: Jusqu'à présent vous avez seulement été en France et en Allemagne pour vos tournées européennes. Comment est-ce pour vous de jouer maintenant en Suisse et dans d'autres pays européens ?

T: La Suisse est classé à la 5ème place dans la liste des pays que je voudrais visiter. Bien sûr je connais les Alpes, et quand j'ai entendu dire que nous irons en Suisse, j'ai imaginé que nous jouerons devant elles. ".
H: Vraiment ?
T: Ouais, mais ça c’est avéré être totalement différent, n'est-ce pas ? (rires) Et je connais aussi Genève. J’aime vraiment, vraiment la Suisse et j’ai une très bonne image de ce pays.


Nippon Project: Quels sont les quatre autres pays sur votre liste ?

T: Nous avons déjà été dans la plupart de ces endroits. L'Amérique, la Finlande ou la Sibérie- un certain endroit où vous pouvez voir les aurores boréales, l'Australie et l'Egypte. Naturellement l'Allemagne et la France sont classé parmi les suivants.


Nippon Project: Quel mot vous vient à l’esprit quand vous entendez "Suisse" ?

H: Le drapeau suisse.
T: Les Alpes.


Nippon Project: Votre séjour en Suisse est limité. Néanmoins avez-vous le temps pour faire du tourisme ?

H&T: Hélas non...
H : Y a-t-il des endroits que vous pouvez nous recommander ?


Nippon Project: Il y a les trois montagnes célèbres Eiger, Mönch et Jungfrau mais elles sont loin d'ici.

H : Ahh, nous n’avons pas beaucoup de temps !


Nippon Project: Vous pouvez également aller à Bâle qui est une ville près d'ici. Là, vous avez la frontière Française et Allemande ; ainsi vous pouvez faire un pas et vous êtes en Allemagne et un autre et vous êtes en France.

H: C’est cool !


Nippon Project: Avez-vous eu la chance d'essayer des plats suisses ?

H & T : Pas encore non plus...



Nippon Project: Maintenant nous aimerions vous posez des questions sur votre musique et la musique en général.
Comment décririez-vous votre musique ? Est-il possible de la décrire en seulement 3 mots ?

H: Oh, c’est difficile... (réfléchit) est-ce possible en deux mots ?

Nippon Project: Oui

H: Liberté et désir.


Nippon Project: Comment vous préparez-vous pour votre performance sur scène ? Avez-vous un rituel ?

H & T: Pas vraiment...mais nous dirions taper dans nos mains.


Nippon Project: Les habits et le maquillage que vous portez sur scène font partie de la façon de vous exprimer comme vous l‘avez expliqué dans d’autres interviews avant. Participez-vous au processus de création des vêtements? Si oui, comment y participez-vous ?

T: Nous donnons toutes nos idées au designer, qui les transforment en vêtements pour nous.


Nippon Project: En écoutant les chansons de votre nouveau single “Kogoeru yoru ni saita hana”, plus spécialement la chanson du même titre, beaucoup de personnes sentent une touche de gaieté alors que « Coll :set » est plutôt sombre et obscure. Ce changement de l’obscurité vers la lumière était-il intentionnel ?

H: Ce n’est pas que nous avons changé. Nous avons remarqué pendant la production de Coll:set qu’il ne contenait que des chansons sombres et qu’il n’y avait aucune chanson claire. Donc nous avons réalisé que nous devrions mettre plus d’importance sur le côté clair du groupe. Parce que pour toute chose sombre, nous avons besoin de lumière. Avec ceci dans notre esprit, nous avons essayé d’établir un équilibre entre les deux. Et c’est pourquoi nous sommes arrivés avec Kogoeru pour aussi montrer la face heureuse du groupe.
Pour nous, Kogoeru n’est pas vraiment une chanson joyeuse, même si les gens peuvent le penser. Ce n’est pas comme si les chansons vont devenir de plus en plus claires. Mais il est très important de garder l’équilibre. Nous continuerons de créer des chansons sombres pour notre public.


Nippon Project: Vos costumes pour les photos promotionnelles du single étaient pour la première fois blancs au lieu de noirs comme dans le passé. Était-ce à cause du sentiment de la chanson ou de la signification du titre “Kogoeru yoru ni saita hana”? (Ndt: le titre de la chanson signifie “Fleurs gelées s’épanouissant dans la nuit”)

H: Bien sûr, il contient la signification de la chanson, mais nous avons aussi voulu montrer à nos fans un côté du groupe totalement nouveau qui n’a jamais été vu avant.
Le single contient aussi la chanson PIG et comme vous le savez un cochon peut être considéré comme quelque chose de mignon et sale à la fois. C’est la même chose avec le blanc – plus vous en portez, plus il devient sale, nous voulions aussi montrer cela.


Nippon Project: Voulez-vous continuer avec cet équilibre entre le sombre et le clair ou voulez-vous abandonner un des deux côtés ?

H: Notre concept est basé sur cet équilibre, donc nous y resterons fidèles. Même si une chanson semble être sombre au début, elle peut finir claire. Il n’y a aucune chanson qui ne sont que sombres.


Nippon Project: Voulez-vous continuer à jouer jusqu’à vos 60 ans comme les Rolling Stones, ou avez-vous d’autres projets que vous aimeriez réaliser?
(en entendant la question, ils commencent à ricaner)

K (de la table d’à côté): NON !
H (pointant nos notes à propos de Karyu répondant ‘non’): Karyu no, Karyu no ! (en anglais) (rires)
H: Nous n’en serions pas capable physiquement !
T: Je ne serais plus capable de jouer de la batterie plus de cinq chansons! Je serais *plop*
H: Si nous avions la chance de continuer, nous le ferions bien sûr. Mais tout dans ce monde a une fin et bien sûr personne ne sait combien de temps le groupe va durer, respectivement combien de temps nous pouvons continuer. Donc nous voulons profiter de tout ce qui nous arrive maintenant. Donc vous devriez venir à nos concerts tant que vous le pouvez car vous ne savez pas s’il y aura une autre occasion. S’il vous plait aimez ce que vous avez maintenant.


Nippon Project: En prenant les Rolling stones comme exemple concernant le marché musical international: en ce moment il y a un grand débat à propos du téléchargement des MP3 sur Internet. Qu’en pensez-vous, surtout que pour les fans en-dehors du Japon le téléchargement est la source principale de musique japonaise ?

T: Je pense que la qualité de son des MP3 n’est pas vraiment bonne. Si vous aimez vraiment D’espairsRay, j’aimerais que vous écoutiez la musique sur les CD.
H: Il y a certains éléments qui ne peuvent pas être entendu sur les MP3 mais sur CD. Si vous aimez vraiment la musique, alors vous achèterez les CD.


Nippon Project: Vous avez déjà joué beaucoup de concerts en Europe et en Amérique. Nous pensons que cela peut vous encourager à apprendre des langues étrangères, c’est pourquoi nous aimerions vous apprendre un mot en Suisse allemand. Pouvez-vous dire “Chuchichäschtli”? (C’est une chose que les personnes de la partie allemande de la Suisse font toujours faire aux autres, “Chuchichäschtli” signifie “petite armoire de cuisine”.)

H: Chuchichäschtli (prononciation parfaite)
T: Chuchichäschtli (bien prononcé)


Nippon Project: Pouvez-vous donner un message à vos fans d’ici?

T: La Suisse est un pays que j’ai toujours voulu visiter et c’est la première fois que je suis ici. J’espère que les personnes venant au concert vont nous accueillir du plus profond de leur Coeur.
Même si la Suisse est célèbre pour sa neutralité, j’espère que les fans accueilleront D’espairsRay chaleureusement et que nous pourront communiquer à travers nos coeurs et esprits.
H: J’aimerais ajouter quelque chose à propos des MP3. Souvenez-vous des jours sans Internet quand les gens étaient si passionnés par la musique.

Nippon Project: Merci pour cette interview.

Source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://despairsray-fst.actifforum.com
Akira-7

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 14/01/2011
Age : 26
Localisation : *stealing Tricksy*

MessageSujet: Re:  Interview D'espairsRay à Pratteln le 18 novembre 2006 au Z7 par NipponProject   Sam 15 Jan - 12:57

OMG là j'ai bien rigolé quand même !

Citation :
H: Liberté et désir.

... ça fait trois mots là ! Razz

Citation :
Pouvez-vous dire “Chuchichäschtli”? (C’est une chose que les personnes de la partie allemande de la Suisse font toujours faire aux autres, “Chuchichäschtli” signifie “petite armoire de cuisine”.)

*essaie*

*le mot ressemble plus à Chubaka qu'autre chose* laisse tomber >.>

Bâle... ça a l'air drôle tiens ! Un coup t'es allemand, un coup tu l'es plus XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
 Interview D'espairsRay à Pratteln le 18 novembre 2006 au Z7 par NipponProject
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Rumeur] Tokio Hotel sur Sans Interdit NRJ en septembre ou octobre ?
» Interview fred schneider
» [Interview] Tokio Hotel réponds aux questions d'NRJ.de
» [Vidéo ] interview With Gustav Schäfer - Drummer Of Tokio Hotel!
» [Interview] Interview avec David Jost pour Welt.de

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: D'espairsRay :: Interviews et Live Reports Officiels :: 2006-
Sauter vers: